LE PCI, qu’est-ce que c’est ?

Exposition à la découverte du Patrimoine Culturel Immatériel

Jeudi 10 mai 2012, par Valérie // Evènements

Saviez-vous que les géants et dragons processionnels de Belgique et de France, le compagnonage ou la fauconnerie, étaient inscrits sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité ? Que le chant in paghjella de Corse figurait sur la Liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente ?

Selon la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel adoptée par l’Unesco en 2003, le patrimoine culturel immatériel ou PCI désigne « les pratiques, représentations, expressions, connaissances et savoir-faire – ainsi que les instruments, objets, artefacts et espaces culturels qui leur sont associés – que les communautés, les groupes et, le cas échéant, les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel ».

Nous avons ainsi tous en mémoire des chants, des danses, des contes, des jeux, des remèdes ou des techniques, hérités de nos parents, que nous pratiquons toujours en les adaptant au gré des circonstances.

Pour contribuer à leur sauvegarde, la Convention instaure une Liste représentative du patrimoine culturel immatériel, et une Liste du PCI nécessitant une sauvegarde urgente.

Du Maloya réunionnais au chant diphonique Khöömei de Mongolie, de la mascarade Makishi de la boucle du Zambèze aux géants et dragons processionnels de Belgique et de France, de l’orchestre Timbila des Chopi du Mozambique au théâtre de marionnettes Wayang d’Indonésie... : en trente années d’existence, la Maison des Cultures du Monde a ainsi accueilli plus d’une soixantaine de formes d’expression qui sont aujourd’hui inscrites sur ces listes !

À voir et à écouter pour être incollable sur le PCI : une exposition multimédia associant photos, vidéos et objets issus des collections de la Maison des Cultures du Monde (masques, instruments de musique, marionnettes...), à la découverte de pratiques vivantes mais parfois menacées, pour mieux comprendre les enjeux de leur transmission et interroger nos propres représentations du patrimoine.

L’exposition tournera en 2013 pour célébrer le dixième anniversaire de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

En partenariat avec : Section du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, Editions Chromatiques, Dastum, atelier Aux fils de l’Arz, Lin et Chanvre en Bretagne, Confédération Falsab, Fédération de Gouren, Réseau Flora Armorica, Pôle régional des musiques actuelles de la Réunion.

Répondre à cet article

77 Messages de forum